Arrêt de travail dans l’enseignement obligatoire : les personnels de l’Enseignement en ont ras-le-bol !

(23/03/21) - Le SLFP-Enseignement appelle à un arrêt de travail généralisé dans tous les établissements scolaires des réseaux officiels ce mercredi 24 mars en première heure.

Pourquoi ?

  1. Les personnels de l’enseignement réclament une vaccination rapide. Depuis un an, ils ont su s’adapter aux mesures qui leur étaient imposées dans l’intérêt des élèves et se sont mis totalement au service de la société. Outre le fait que les mesures sanitaires dans les établissements leur semblent inadaptées, le ministre Vandenbroucke les remercie d’un revers de la main. C’est inacceptable alors que des pouvoirs locaux, des centres de vaccination établissent de listes pour y donner l’accès aux enseignants.
    Une reprise à 100% en présentiel en toute sécurité dès le 19 avril ne pourrait se faire qu’avec une vaccination de la majorité des personnels de l’enseignement. Dès lors réserver un pourcentage des doses de vaccins dédiés aux régions pour ces personnels, et en priorité pour le spécialisé, nous semble réalisable mais ce n’est pas la volonté du politique.
  2. Les masques devant être fournis par les employeurs ont été refusés aux personnels par manque de moyens. Cela fait un an que les personnels financent eux-mêmes leur sécurité.
  3. Les dernières mesures (ou mesurettes) à appliquer dans les établissements scolaires ressemblent plus à un emplâtre sur une jambe de bois. La fermeture potentielle des salles des professeurs est difficile à avaler. Rappelons que les professeurs ne disposent pas de bureaux dans leurs établissements, ces salles sont donc de véritables espaces de travail
  4. Les personnels demandent un testing efficace pour leur rentrée le 19 avril.
  5. La fermeture des classes lorsqu’un cas Covid est détecté dans une commune à risque est une mesure rassurante mais elle ne suffira pas vu le mélange d’élèves dans les options du secondaire. De plus, le manque de professeurs est criant et bon nombre de classes se retrouvent en salle d’études (difficile de cibler le cluster).
  6. Le travail des personnels ouvriers et administratifs, des éducateurs externes et internes, des personnels des CPMS est tout aussi difficile.

La coupe est pleine !

Participez à cet arrêt de travail que vous soyez en hybridation ou en présentiel ! Montrez votre solidarité en ne mettant pas en péril votre sécurité. Rassemblez-vous dans la cour de récréation en respectant la distanciation sociale et les gestes barrière. Vous êtes couverts par le SLFP, qu’il y ait un délégué syndical dans l’école ou pas.

Portez du bleu pour montrer une visibilité SLFP !

  • Nous rappelons que l’arrêt de travail ne doit pas dépasser 49 minutes et doit être annoncé à votre chef d’établissement.
  • Et si rien ne bouge, il est bien évident que des actions plus conséquentes seront envisagées !
  • Nous n’excluons évidemment aucune autre action en front commun.

Nous vous remercions de votre participation.

« Pendant cet arrêt de travail, j’aurais pu aller me faire vacciner. »

Notre site web fait usage de cookies. Ceci nous aide à vous offrir une meilleure expérience dans l’utilisation de notre site web et nous permet de l’optimaliser.  En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.

Plus d'infoFermer