Chaises musicales chez les top managers …

(04/09/13) - Ainsi le gouvernement est enfin arrivé à résoudre l’épineux problème des nominations des «tops managers». Les décisions prises appellent un certain nombre de remarques.

Les salaires de ces hauts responsables seront réduits à 290.000 € (avec une marge éventuelle de 10% supplémentaires). Ce qui est certes moins que ce que gagnent les hauts dirigeants du privé. Mais cela reste encore très confortable et permet d’avoir dans les entreprises publiques ou semi-publiques une échelle barémique raisonnable.

De plus, la notion même de service public entraîne une certaine réserve et certains devoirs.

Cela dit, la manière dont ces nominations ont été effectuées n’est pas à l’abri de toute critique. Il y a d’abord le fait que la promesse de dépolitisation n’a pas été tenue. On a assisté à un marchandage de souk entre les partis de la majorité gouvernementale. Chacun protégeant son ou ses candidat(s) avec âpreté.

De surcroît, et cela est pire encore, on a vu un amusant ( ?) jeu de chaises musicales. Des gens quittant un poste pour  s’en voir attribuer un autre. Un petit peu comme lors de la formation des gouvernements. Ce qui pose un problème de base : si quelqu’un a été incompétent dans sa première affectation sera-t-il meilleur dans la seconde . On peut en douter. Phénomène auquel s’ajoute le cas de ceux qui sont en droit de toucher un «parachute doré» de plusieurs centaines de milliers €, alors qu’ils ne connaîtront pas un seul jour de chômage.

Enfin, il est quand même piquant de constater que ceux qui critiquent les salaires des hauts responsables (tant privés que publics) qui ont de lourdes responsabilités et sont responsables de milliers d’emplois ne s’émeuvent pas des salaires astronomiques (des millions €) de certains joueurs de football ou chanteurs à la mode…

J.O.

Notre site web fait usage de cookies. Ceci nous aide à vous offrir une meilleure expérience dans l’utilisation de notre site web et nous permet de l’optimaliser.  En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.

Plus d'infoFermer