IN MEMORIAM

(09/09/13) - Le SLFP a le triste devoir de vous faire part du décès de Rita VANROELEN. Rita nous a quitté le lundi 03 juin dernier après un courageux mais malheureusement vain combat contre la maladie.

Professeure de cours de langues germaniques et affiliée de longue date, elle a participé activement au développement de notre organisation syndicale et plus particulièrement en Province du Brabant wallon.  Elle a été élue secrétaire de la section de Wavre-Jodoigne et plus tard à la présidence de la, alors toute jeune, section du Brabant wallon.

Ses élèves (dont quelques-uns sont devenus par la suite des collègues et affiliés) se souviendront d’un « prof » rigoureux, exigeant et avant-gardiste dans sa manière de donner ses leçons car toujours animé par la volonté de capter l’attention par une manière la plus ludique possible de dispenser un savoir pratique.  Elle était de ces enseignants qui suscitent des vocations, qui donnent le goût au travail ou à la matière enseignée alors que l’élève n’a, peut-être, vraiment aucune disposition.

Outre le talent qu’elle avait pour enseigner, elle avait ce sens inné de la défense d’autrui.  Elle n’a jamais hésité à interpeller une direction pour un collègue lésé ou pour dénoncer des conditions de travail difficiles, par exemple.  Déléguée syndicale de nombreuses années, elle ne s’est jamais mise en avant mais ne reculait jamais face aux difficultés.

Après avoir quitté l’avant-scène de notre organisation syndicale, Rita décidé de poursuivre son objectif de défendre les affiliés en nous représentant dans des organes de concertation ou de négociations locaux.  Elle y était reconnue pour le soin avec lequel elle préparait ses dossiers, l’énergie qu’elle dépensait à les défendre, les victoires qu’elle remportait et le suivi qu’elle leur assurait et cela jusqu’il y a quelques mois encore.

Enfin, Rita faisant toujours montre d’un sens particulier d’écoute et de soutien des autres, trouvant toujours les mots justes pour aider ou encourager celui qui s’adressait à elle et cela encore alors que la maladie commençait déjà à prendre inexorablement le pas sur sa santé.

Toute l’équipe en place actuellement a été bouleversée d’apprendre le nom du dernier et terrible combat qu’elle a du mener, peut-être le seul ou l’un des très rares qu’elle ait perdu.

Son départ nous semble à tous terriblement injuste et nous laisse dans une peine immense.

Isabelle Wargnies
Vice-Présidente communautaire

Notre site web fait usage de cookies. Ceci nous aide à vous offrir une meilleure expérience dans l’utilisation de notre site web et nous permet de l’optimaliser.  En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.

Plus d'infoFermer