Conférence spéciale du Comité Syndical Européen de l’Education

(06/12/18) - Le CSEE (Région européenne de l’Internationale de l’Education) a organisé sa Conférence spéciale 2018 à Athènes du 26 au 28 novembre. Le mouvement syndical européen de l’éducation lance plusieurs nouvelles priorités pour construire l’avenir de l’Europe et définir le rôle des syndicats de l’enseignement.

300 délégué(e)s représentant 132 syndicats de l’enseignement nationaux à tous les échelons de l’éducation, répartis dans 51 pays européens, ont examiné et voté plusieurs résolutions en vue de relever les défis auxquels sont confrontés les enseignant(e)s et les personnels de l’éducation, et de mettre en lumière leur vision de l’éducation de qualité, considérée comme une condition préalable indispensable à la démocratie et à l’édification de sociétés européennes plus justes.

Réitérant la nécessité d’accroître les investissements publics, d’engager un dialogue social efficace, de garantir l’égalité et l’équité au sein de l’éducation, de respecter le statut des enseignant(e)s et des éducateurs/trices et d’offrir des conditions de travail décentes ; réaffirmant le pouvoir collectif légitime des syndicats de l’enseignement, dont l’existence permet aux enseignant(e)s et aux éducateurs/trices de s’organiser pour maintenir le contrôle sur leur travail et leur profession, les délégué(e)s ont adopté les résolutions suivantes :

La délégation belge a proposé différents amendements concernant plusieurs résolutions. Le SLFP-Enseignement s’est penché sur la suivante : « Jeunesse et syndicats de l’enseignement » car nous déplorons le fait que beaucoup d’enseignants abandonnent le métier dans les cinq premières années de carrière ce qui implique qu’il ne se syndiquent plus car ils n’en perçoivent pas toujours l’intérêt.

Nous avons également voulu insister sur l’importance de la qualité de la formation initiale et continuée car vous êtes nombreux à avoir terminé votre cursus et vous sentir désarmé devant une classe. Quant à la formation continuée, vous nous faites régulièrement part qu’elle ne répond pas toujours à vos besoins de terrain. Afin de combler ces manquements, les syndicats doivent revoir également leur offre de formation en y ajoutant des journées propres à vos attentes et besoins.

La manque de statutarisation rapide des enseignants en début de carrière est aussi problématique (difficultés de s’installer, fonder une famille,…) mais d’autres facteurs influencent encore ce mal-être : le nombre d’élèves par classe, la vétusté des bâtiments, le manque de matériel,….

Dès 2019, notre organisation va mettre très rapidement en place un groupe de travail avec les enseignants débutants dans le métier afin de parcourir avec eux les difficultés rencontrées et tenter de trouver des pistes pour y remédier ou en tous cas les aider à se sentir mieux face à ce défi.

Muriel VIGNERON
Vice-Présidente communautaire et représentante de notre organisation au CSEE.

Notre site web fait usage de cookies. Ceci nous aide à vous offrir une meilleure expérience dans l’utilisation de notre site web et nous permet de l’optimaliser.  En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.

Plus d'infoFermer