L’école ne peut subir les conséquences de la crise politique

Communiqué de Presse

(20/06/17) - Depuis des années, des mois, les interlocuteurs sociaux et scolaires travaillent sur des dossiers importants pour l’avenir de notre école.

Certains de ces dossiers devaient être finalisés dans les prochaines semaines :

  • Protocole d’accord sectoriel
  • Cours de philosophie et citoyenneté au secondaire et mesures transitoires pour les enseignants du secondaire et du fondamental
  • Formation initiale des enseignants
  • Encadrement complémentaire dans l’enseignement maternel
  • Aide aux directions
  • Adaptations du décret « Titres & fonctions »

Pour les enseignants, les élèves, leurs parents, les écoles, il est essentiel que ces dossiers soient finalisés pour la rentrée afin que celle-ci puisse s’organiser au mieux. Ils ne peuvent subir les conséquences du vide politique.

Le front commun syndical tient à exprimer ses plus vives inquiétudes et à signaler qu’il se tient prêt à réagir avec force contre toute mise au frigo de ces dossiers qui aura immanquablement des répercussions sur les conditions de travail des personnels.

Masanka TSHIMANGA - SLFP-Enseignement
Marc MANSIS - CGSLB-Appel
Joseph THONON - CGSP-Enseignement
Eugène ERNST - CSC-Enseignement
Joan LISMONT - SEL-SETCa